Guide, routes et conseils pour faire le Chemin de Comspotelle

Planifiez votre voyage avec une agence pour gérer les réservations de l'hébergement et obtenir les meilleures offres lors du Camino

Voulez-vous faire le Camino ?

Organisez votre voyage avec une agence spécialisée. Veuillez laisser vos données et nous vous enverrons des informations sans engagement.


Vos données seront partagées avec Pilgrim Travel S. L, qui prendra en charge votre demande. Vous pouvez aussi consulter la politique de confidentialité pour plus d'informations sur les données collectées par Premium Leads S.L.

Avant de partir... Quel chemin dois-je choisir ?

Nous avons parcouru tous les itinéraires du Camino de Santiago pour savoir exactement quelles sont les conditions que vous trouverez. Nous pouvons vous recommander le meilleur chemin pour vous en fonction de vos conditions et exigences afin que tout soit parfait. Vous pouvez également effectuer des trajets courts pour parcourir les 100 kilomètres nécessaires pour obtenir la Compostela.

N'oubliez pas que pour faire le Camino de Santiago, il n'est pas nécessaire de le parcourir de bout en bout. Vous pouvez faire seulement les étapes que vous voulez, comme les finales ou partir d'un point intermédiaire. Gardez simplement à l'esprit que vous recevrez la Compostelle ayant parcouru au moins 100 km du Camino de Santiago.

Choisir le bon Camino de Santiago est important pour vous assurer une bonne expérience. De nombreux facteurs peuvent vous aider à choisir un chemin et il est important que vous les pesiez tous. Voyons quelques points que vous devriez considérer avant de choisir.

Le Camino de Santiago est un itinéraire touristique et culturel. Ainsi, vous devez prendre en compte si vous êtes intéressé par les lieux et les points d’intérêt du chemin. Si vous avez déjà visité plusieurs villes sur la mer Cantabrique, par exemple, vous serez peut-être plus intéressé par une visite du sud. Jetez un coup d'œil aux zones que vous allez traverser et à leur patrimoine et pensez à vos propres intérêts.

Le Chemins à Compostelle ne sont pas les mêmes. Il est clair que chacun passe par des endroits différents, et leurs durées en jours et en kilomètres sont également différentes. Pour donner un exemple, la Vía de la Plata est le plus long chemin à Compostelle qui existe, avec 960 km. Avant de choisir un chemin, vous devez vous assurer de disposer de jours libres pour vous consacrer au Camino. En plus de la durée totale en kilomètres, chaque chemin a son propre nombre d'étapes. Pour continuer avec le même exemple, bien que la Vía de la Plata soit la plus longue, elle est également composée d’étapes plus courtes. Analysez ces données et réfléchissez à la manière dont vous préférez parcourir votre itinéraire jacobéen.

Le point de départ est un facteur important pour décider quel Camino de Santiago choisir. Choisir un point de départ proche de chez vous (ou d'un aéroport) peut vous aider à économiser du temps et de l'argent. Si vous habitez à Séville, il peut être préférable de faire Vía de la Plata. Si vous habitez à Irún, le Camino del Norte. Vous pouvez choisir un chemin en des endroits intermédiaires du chemin aussi. Découvrez la route de chaque chemin et lequel vous convient le mieux à cet égard.

Quels itinéraires y a-t-il pour faire le Chemin de Compostelle ?

LE Camino de Santiago a toujours été un itinéraire qui commencait dans différents endroits de l’Europe. Aujourd'hui, vous pouvez suivre plusieures routes pour vous rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle. Toutes ont leurs propres avantages et sont correctement signalées. Vous devez simplement choisir la route qui vous convient le mieux, soit en fonction des points d’intérêt, soit en fonction de la durée et de la difficulté des étapes, soit de le point de départ.


L'origine de cette tradition : l'histoire du Camino de Santiago

NOUS savons que le Camino de Santiago (ou Chemin de Compostelle) est un pèlerinage riche de plusieurs siècles d'histoire. Mais d'où vient-il ? Qui étaient les premiers pèlerins ? Pourquoi ont-ils fait un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle ?

Quelle est l'origine du Camino de Santiago ?

L'histoire du Camino de Santiago remonte à l'époque romaine, plus précisément autour du IXe siècle. Bien que de nombreuses théories garantissent que la route de Santiago existait déjà à l'époque préchrétienne, ce n'est qu'en 812 que le Camino de Santiago suit le cours du culte de l'Apôtre Santiago.

Selon certaines théories et études, le Chemin de Saint Jacques existait déjà comme voie de communication pour certains peuples préchrétiens, tels que les Celtes. D'après les vestiges archéologiques et les études qui ont été menées, on sait que Saint-Jacques-de-Compostelle était déjà une nécropole préchrétienne: c'est-à-dire qu'à Santiago il y avait des dolmens et d'autres éléments funéraires des temps avant Jésus-Christ. Ces monuments funéraires typiques de la culture celtique révèlent que certains peuples celtes se sont déjà rendus à Saint-Jacques pour des raisons religieuses, étrangères à la religion chrétienne.

Source: inconnue

En l'an 812, la découverte des supposés vestiges de l'Apôtre Saint Jacques a lieu. Alors nombreux considerent que cette année est le début du Chemin de Comspotelle (tel que nous le connaissons aujourd'hui). À la fin de ce siècle, les cultures chrétiennes en Europe font écho à cette découverte historique. C'est ainsi que de nombreux fidèles de l'apôtre commencent à s'intéresser aux restes de Santiago et, poussés par la religion, commencent leur pèlerinage à Santiago depuis différentes endroit de l'Europe chrétienne.

Bien que l'on sache avec assez certitude la date à laquelle ces restes ont été retrouvés, l'histoire et les raisons de la découverte sont encore incertaines. Au moment de la découverte, on pensait déjà que les restes de Saint Jacques étaient situés au nord-ouest de la péninsule. La légende la plus répandue sur la découverte des vestiges de l'apôtre est celle de l'ermite Pelayo et d'Iria Flavia. Selon cette théorie, un ermite nommé Pelayo aurait vu une étoile sur la forêt de Libredon et l'avait communiquée à l'évêque d'Iria Flavia, l'évêque Teodomiro. Tous deux se sont rendus à l'endroit où Pelayo avait vu l'étoile et, à leur arrivée, ont découvert une ancienne chapelle où les restes ont été retrouvés.

Le Camino de Santiago est devenu un moyen de croisement des cultures, renforçant les contacts culturels entre différentes parties de l’Europe.

C'est étonnant qu'en moins de deux siècles, le pèlerinage à Santiago a considérablement augmenté. Déjà au XIe siècle, le nombre de pèlerins à Santiago est très élevé. C'est une augmentation exceptionnelle pour le moment, pour la précarité des voies de communication en Europe à cette époque. En fait, le Camino de Santiago lui-même est devenu un moyen de croisement des cultures, renforçant les contacts culturels entre les différents endroits de l'Europe.

Le carnet du pèlerin
Le passeport du Chemin

ÊTRE RAPPELLÉ

La Compostela
Le ceritificat du Camino



Quelle est l'origine de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle ?

L'une des clés du Chemin de Compostelle est évidemment la Cathédrale de Saint-Jacques, le point final du long pèlerinage à Santiago. Comme toute cathédrale historique, son processus de construction est très long, comprenant plusieurs siècles d'histoire et de changements dans son architecture.

Source : Wikimedia Commons

Dans le cas de la Cathédrale de Santiago, son origine remonte au XIème siècle, à peu près au même moment où se trouvent les restes de l'Apôtre Santiago. Alphonse II était le roi des Asturies à ce temps-là et c'était lui qui a certifié entre 820 et 830 que les restes trouvés appartenaient à Saint Jacques, l'Apôtre Santiago. À cette époque, on considérait que les rois et les reines étaient choisis par le même dieu. Ainsi, le fait qu'Alphonse II ait certifié que ces restes provenaient de Santiago supposait une véracité pratiquement irréfutable.

Alphonse II, également connu sous le nom d'Alphonse le Chaste, est considéré comme le premier pèlerin jacobéen à Saint-Jacques. C'est lui qui a ordonné la construction d'une église à l'endroit où se trouvaient les restes supposés de l'Apôtre Santiago. Ainsi, sous son mandat, le premier germe de la cathédrale de Santiago a été créé. Au fil du temps et peu à peu, l'église de Santiago devint un important centre de pèlerinage chrétien à travers l'Europe.

Outre l'autorité du roi d'Asturies Alphonse II, la découverte des restes avait également la confirmation et la bénédiction de Charlemagne, le grand empereur de la plus grande partie de l'Europe durant cette période. Durant les années de son gouvernement, Charlemagne affronta les Arabes qui menaçaient de franchir leurs frontières. Ainsi, la découverte des vestiges de Santiago a été utilisée comme une campagne chrétienne contre les conflits entre religions qui se sont déroulés en Europe. Grâce à cette action de Charlemagne, le Chemin de Saint Jacques est devenu encore plus populaire et a atteint pratiquement tous les coins de l'Europe chrétienne.

DÉCOUVREZ SANTIAGO
Patrimoine mondial de l'UNESCO

SERVICES PRACTIQUES
à votre arrivée à Saint-Jacques

En quoi consiste le Camino de Santiago ?

DEPUIS le début du Camino de Santiago, beaucoup de choses ont changé. Au fil des siècles, les raisons du pèlerinage à Santiago ont changé, le Camino a subi des changements, mais de nombreux aspects du Chemin restent intacts.

Le Chemin de Compostelle est un itinéraire qui commence depuis différents points d’Europe et se termine toujours à la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette route est parcourue par les pèlerins de diverses régions d’Europe. Bien qu'il ait toujours eu un fort sens chrétien, le Camino de Santiago est une voie culturelle, de contact entre différents points de différentes cultures européennes. En fait, l’Unesco l'a classé au patrimoine mondial.

Le Camino de Santiago est un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle de différentes parties de l'Europe et les motifs pour le faire peuvent être soit religieux que culturels.


Raisons culturelles

Depuis ses origines au XIème siècle, le Chemin de Compostelle est un point de convergence entre différentes cultures. Déjà à cette époque, des fidèles de différentes parties de l'Europe faisaient des pèlerinages à Saint-Jacques-de-Compostelle. Grâce à ce mouvement multiculturel, il existait un échange des idées, de nouvelles et de culture entre différents pays. Saviez-vous que le Camino a contribué à l’arrivée de styles artistiques d'Europe en Espagne ?

Aujourd'hui, beaucoup de choses ont changé, mais l'esprit de Santiago reste le même. Les pèlerins du monde entier décident de commencer ce voyage depuis d'innombrables pays des quatre coins du monde: États-Unis, France, Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Canada, Japon, Chine, Argentine et ainsi de suite.

Raisons religieuses

Bien que la religion ait moins puissante si nous la comparons à ses origines, purement chrétiennes, nous ne devons pas oublier que le Chemin de Saint Jacques a son origine à la dévotion chrétienne envers l’Apôtre Jacques.

La religion est une raison importante pour faire un pèlerinage. L'origine de ce Camino et l'importance de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle sont des raisons importantes pour embarquer sur la route à Compostelle.

De plus, le Chemin a un fort élément spirituel. C'est un long chemin vers Compostelle. Nous avons le temps de réfléchir et de développer notre propre spiritualité. Nombreux considèrent que le Camino de Santiago est le meilleur moyen de se connaître et de développer un côté spirituel.

Raisons Touristiques

Aux riches origines il faut ajouter son immense valeur touristique. Peu importe l’itinéraire que vous choisirez : vous pourrez parcourir tous les points les plus fascinants de la géographie péninsulaire.

Le Camino de Santiago est le moyen idéal pour connaître d'innombrables lieux : grandes villes, villages charmantes, espaces naturels, coins avec des légendes presque oubliées et bien plus encore.

Outre les points d’intérêt culturel, nous ne devons pas oublier les atouts culturels immatériels, tels que la gastronomie. En bref, le Camino de Santiago est une façon de faire du tourisme original, car c'est un voyage de tourisme et une éxperience unique.

Quelle que soit votre raison préférée, parlez avec nous si vous voulez organiser votre voyage.
Ça m'intéresse


Faire le Chemin de Compostelle en groupe

Never Walk Alone

Le Camino de Santiago peut être parcouru seul ou en compagnie, selon le type d'expérience que vous souhaitez vivre. Le pèlerinage à Santiago en solitaire est quelque chose de plus spirituel, puisque vous bénéficierez d'un temps pour vous pendant lequel vous pourrez mettre de l'ordre dans vos idées. De plus, même si vous partez seul, selon le Camino que vous choisissez, vous rencontrerez plus ou moins de pèlerins à chaque étape, vous pourrez donc profiter de la compagnie si vous le souhaitez, à condition de choisir un itinéraire assez fréquenté comme le Chemin Français ou Portugais. Que vous souhaitiez rejoindre un groupe sur le Chemin ou faire le Camino de Santiago avec un groupe déjà programmé, n'hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions vous aider à l'organiser.

Lorsque vous faites le Chemin de Saint-Jacques en groupe, vous devez prendre en compte une série de précautions supplémentaires. Avoir, par exemple, un transfert de bagages peut être très utile pour rendre l'expérience parfaite pour tous.

Si vous allez faire le Chemin de Compostelle, seul ou en groupe, vous pouvez également être accompagné d'un guide officiel du Camino de Santiago. Les guides du Chemin de Saint-Jacques sont des professionnels certifiés pour guider les pèlerins sur les meilleurs chemins, en expliquant l'importance de chacun d'entre eux. Ainsi, non seulement vous gagnerez du temps en empruntant les meilleurs itinéraires, mais vous apprendrez aussi tout ce qu'il y a à savoir sur eux.

Si vous partez en groupe, il est également utile de louer une voiture d'accompagnement. Ces véhicules servent à garantir que les pèlerins atteignent leur destination même en cas d'incident. Si un membre du groupe se fait une entorse à la cheville ou se sent simplement mal, la voiture d'assistance l'emmènera jusqu'au lieu d'hébergement de l'étape et le reste du groupe pourra poursuivre sa route.

Faire le Chemin en groupe est une expérience formidable, mais cela demande une certaine organisation. La meilleure chose à faire dans ces cas-là est d'avoir le soutien d'une agence, qui se charge de réserver les meilleures dates et de gérer tous les services dont le groupe aura besoin. Vous éviterez ainsi des surprises inattendues, comme le fait de ne pas avoir de logement pour tout le groupe dans la même auberge ou de devoir faire des étapes séparées.

Si vous voulez engager un chemin de Saint Jacques programmé ou si vous voulez recevoir un devis pour faire le Chemin de Santiago, contactez notre agence spécialisée dans le Chemin. Laissez-nous vos coordonnées et nous vous appellerons gratuitement et sans engagement pour écouter tous vos besoins et vous aider à réaliser le Chemin de Compostelle au goût de tous les participants.

Conseils pour faire le Chemin de Compostelle

Préparation physique et mentale Voir plus
Quand faire le chemin Voir plus
Comment faire le chemin Voir plus
Vêtements et chaussures Voir plus
Le sac à dos pour le chemin Voir plus
Où dormir sur le Chemin Voir plus